Parcours des licences

 Les formations de licence en histoire de l’art et en archéologie à l’université de Université Paris Nanterre sont structurées en six semestres, soit trois années, suivant un schéma général de spécialisation croissante des étudiant(e)s, qui implique une diversification progressive des offres d’enseignements.

La première année de licence (semestres 1 et 2) est constituée d’un seul parcours « Histoire de l’art et archéologie », commun à tou(te)s les étudiant(e)s. La formation les initie à l’archéologie antique et médiévale ainsi qu’à l’histoire de l’art dans les quatre grandes périodes de référence : antique, médiévale, moderne et contemporaine. Parallèlement, des enseignements complémentaires en anthropologie, en histoire ou en lettres permettent de resituer l’histoire de l’art et l’archéologie dans le champ plus vaste des sciences humaines.

En deuxième année de licence (semestres 3 et 4), les étudiant(e)s ont le choix entre trois parcours :
  • un parcours « Histoire de l’art et archéologie » : aux enseignements dans les quatre périodes s’ajoutent entre autres une ouverture aux arts extra-occidentaux et un entraînement aux techniques de l’écrit en histoire de l’art ainsi qu’à l’usage collaboratif des outils numériques.
  • un parcours « Histoire de l’art – histoire », en association avec le département d’histoire de Université Paris Nanterre : il permet d’associer aux enseignements en histoire de l’art des cours d’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine.
  • un parcours "Anthropologie et préhistoire", en association avec le département d'anthropologie de Université Paris Nanterre. La période chronologique s’étend de la préhistoire à la période moderne. Il s’articule autour d’un enseignement en archéologie et en histoire de l’art des périodes historiques renforcé par des enseignements d’anthropologie et de sciences préhistoriques et protohistoriques. L’enseignement en anthropologie permet aux étudiants une ouverture vers une discipline complémentaire qui aborde la question des sociétés du passé en leur offrant des outils, des concepts ainsi que des méthodes de travail de plus en plus utilisés dans la recherche archéologique et recherchés sur le marché du travail.
En troisième année de licence (semestres 5 et 6), l’archéologie se distingue plus nettement de l’histoire de l’art et les étudiant(e)s sont invité(e)s à ajouter une expérience de stage à leur formation théorique. Au total, quatre parcours leur sont ouverts en 2016-2017 :
  • un parcours « Archéologie », incluant des enseignements « complémentaires » en archéologie grecque, romaine et médiévale ;
  • un parcours « Histoire de l’art », dans lequel des enseignements « complémentaires » permettent de mettre plus particulièrement l’accent sur une période ou un domaine d’études spécifiques ;
  • un parcours « Histoire de l’art – histoire », qui se situe dans la continuité de celui proposé en semestres 3 et 4 ;
  • un parcours « Histoire de l’art et préparation aux concours de restaurateur », sur critères spécifiques, conçu en association avec l’Ecole du Louvre et le musée Rodin, qui propose une formation en histoire de l’art mais aussi en physique, chimie, techniques manuelles, dessin, etc., pour préparer au concours d’entrée dans la formation de restaurateurs du patrimoine de l’Institut national du patrimoine. Voir l'encadré à droite pour des informations détaillées.
A partir de 2017-2018, le parcours "Anthropologie et préhistoire" ouvrira également en L3. 

La Préparation aux concours de la restauration d'oeuvres d'art (L3)

Ce parcours, proposé depuis la rentrée 2014, associe le département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’université Paris-Ouest, l’École du Louvre et le Musée Rodin, avec la participation du Centre de restauration et de recherche des Musées de France (C2RMF) et des Ateliers du Carrousel.

Il obéit à une double visée :
  • préparer aux concours des écoles de restaurateur du patrimoine ;
  • obtenir le diplôme de licence 3 Histoire de l'art et préparation aux concours de restaurateur.
Cette formation offre une préparation extensive aux concours des écoles de restaurateurs (Institut national du patrimoine, École des restaurateurs de Tours, Master conservation - restauration des biens culturels de Paris 1, École nationale supérieure des arts visuels La Cambre de Bruxelles, etc.). Ces concours sont ouverts aux spécialités suivantes :
  • arts graphiques et livre ;
  • arts du feu ;
  • arts textiles ;
  • mobilier ;
  • peinture ;
  • photographie ;
  • sculpture.
La formation se déroule sur deux semestres et combine :
  • des enseignements en histoire de l’art et techniques de l’art ;
  • un apprentissage scientifique en physique et chimie ;
  • des pratiques artistiques (dessin, copie…).
Un partenariat avec le Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF) permet en outre une sensibilisation des étudiants aux problématiques et enjeux actuels de la restauration lors d’un stage de rentrée. Un autre stage en atelier au printemps vient enrichir l’expérience des candidats dans leur discipline spécifique.
Outre la préparation aux concours, l’année de formation permet l’obtention d’une Licence 3 et ouvre l’accès au Master 1 de l’université Paris-Ouest et de l’École du Louvre sous conditions.

Site internet dédié de la formation :
http://www.prepa-concours-restaurateur.fr/

Coordinatrices de la formation :
Claire Barbillon, Professeur en histoire de l’art contemporain, coordinatrice pour l’École du Louvre.
Natacha Pernac, Maître de conférences en histoire de l’art moderne, coordinatrice pour l’université Université Paris Nanterre

Courriel de la formation : L3PrepaRestaurateur@yahoo.fr

Brochure de la formation : voir l'encart à droite de l'écran principal.

Mis à jour le 31 août 2017